MOOC « Fabriquer un objet connecté » – Institut Mines-Télécom

J’ai suivi le MOOC « Fabriquer un objet connecté », proposé par l’Institut Mines-Télécoms.

Ce MOOC est le deuxième d’une série de 3 qui constituent le parcours «La Fabrication numérique: de l’idée au prototype».

Ce MOOC permet de découvrir les mécanismes et les protocoles pour connecter un objet à Internet ou connecter des objets entre eux:

  • Schématiser l’architecture et les protocoles de communication entre les objets et Internet.
  • Identifier le chemin de la donnée d’un capteur physique jusqu’à son traitement dans une application web.
  • Construire un objet connecté à Internet (basé sur Arduino) capable d’interagir avec d’autres objets.

 

Voir la page du MOOC ici.

… et voici mon attestation de réussite:

Download the PDF file .

Voir le 1er MOOC de la trilogie ici.

Le 3ème volet de cette trilogie: « Designer et modéliser dans un FabLab » aura lieu en octobre 2016.

MOOC « Programmer un objet avec Arduino » – Institut Mines-Télécom

J’ai suivi le MOOC « Programmer un objet avec Arduino », proposé par l’Institut Mines-Télécoms.

Ce MOOC est le premier d’une série de 3 qui constituent le parcours «La Fabrication numérique: de l’idée au prototype».

Ce MOOC permet l’apprentissage de la programmation d’un objet en utilisant l’électronique et le développement Arduino issu des FabLabs, en collaborant avec les autres participants et en échangeant avec les experts:

  • Programmer et construire un objet interactif après avoir acquis les connaissances de base en électronique et en développement informatique.
  • Programmer un Arduino, un petit ordinateur utilisé dans les FabLabs pour rendre les objets intelligents.

Voir la page du MOOC ici.

… et voici mon attestation de réussite:

Download the PDF file .

Voir le 2ème volet de cette trilogie, « Fabriquer un objet connecté », ici.

 

Température & humidité: Raspberry Pi & DHT22

Le projet qui vise à collecter les informations de température et d’humidité avec un micro-ordinateur Raspberry Pi est désormais aussi capable d’interagir avec un capteur DHT22, plus précis que le DHT11 (il a une résolution au 1/10 de °C ou de % d’humidité).

Le DHT11 peut toujours être utilisé, il suffit d’adapter le paramétrage du programme de mesures.

Le principe reste d’afficher les mesures sous la forme d’une page Web.

Les composants du projets peuvent être téléchargés ici.

Voir la page du projet.