DMCV #6: Brillat Savarin truffé et Champagne blanc de noirs brut nature

DMCVDieu Merci, C‘est Vendredi ce 11 décembre 2015!

Dégustations

Il fallait bien sonner le début de cette période redoutable des fêtes de fin d’année, où l’on mange et on boit plus que de raison, parfois à saturation.

Cette ouverture fut joyeuse, et elle a été provoquée par un évènement tout à fait improbable, pour moi qui joue rarement,  et gagne encore moins souvent: Un tirage au sort m’a désigné comme l’heureux destinataire d’un Brillat Savarin truffé de la Laiterie Gilbert, une très belle maison Grenobloise dont j’ai pu apprécier la qualité des produits et le sens du service, et dont je suis le développement.

Il s’en est suivi quelques échanges sur les réseaux sociaux au sujet du vin à accorder avec ce fromage de fête: Ma première idée, celle d’un champagne blanc de noirs très sec, a été validée par Francis Boulard, un artisan-vigneron-magicien dont j’aime particulièrement le travail.

Le décor était posé, il n’y avait plus qu’à lever le rideau!

Brillat Savarin truffé… et ses camarades de plateau

J’ai apprécié l’accueil et l’écoute de l’équipe de la boutique de la Laiterie Gilbert, place Championnet, à Grenoble.

Le Brillat Savarin truffé m’y attendait sagement, et, sur les conseils du gérant de la boutique, j’ai choisi un moelleux du Revard et un Valençay pour compléter le plateau.

Image2

Après une mise en bouche un peu décadente mais décontractée et tout à fait adaptée à un vendredi soir (pizza), nous avons fait honneur au plateau de fromages, qui a fait l’unanimité, avec des fromages affinés à point et complémentaires. Il y a eu plusieurs tours, et des jeux avec les différents vins.

Nous avons terminé la soirée sur un trio de desserts (gâteau à la cardamome et tiramisu aux framboises – merci Eliane, et la première buche de la saison – merci Lucette), servi avec quelques douceurs plus liquides.

Quelques jolies bouteilles

Image3

Avant de servir le Champagne sur le Brillat Savarin truffé, nous avons ouvert la soiré avec:

  • Le Côtes du Roussillon blanc « Terres Grillées » du Domaine Piquemal, qui est une de mes cuvées préférées du Domaine. C’est un vin qui allie la minéralité de son terroir de schistes, le soleil du pays catalan, dans un bel équilibre, encore affiné sur les derniers millésimes. Il faudra qu’on se donne le défi de faire une soirée DMCV sans vin de Marie-Pierre Piquemal, car je me rends compte que d’une cuvée à l’autre, elle y figure presque à chaque fois!
  • le Vin de Pays « Carignan Méchant » du Mas Mellet, un bel exercice sur un pur Carignan dans la zone des Costières de Nîmes, dont j’aime particulièrement la palette aromatique complexe et élégante, et la texture soyeuse. Tout juste pouvait-on lui reprocher un léger manque de longueur et une finale un peu abrupte. Cela s’était arrangé lorsque j’ai fini la bouteille le surlendemain, sans doute manquait il d’oxygénation lors de la dégustation, malgré un – court – carafage.

Quant au champagne du Francis Boulard, je ne peux que reprendre les termes d’une précédente dégustation – voir le détail ici. Sa finesse, sa maturité et sa profondeur se sont admirablement mariés au Brillat Savarin truffé. Point n’est besoin d’en dire beaucoup plus.

Sur les douceurs, nous avons servi:

  • Un émouvant Muscat de Rivesaltes 1995 du Domaine Cazes, très marqué agrumes: orange confite, cointreau, avec beaucoup de finesse et (encore) une belle fraicheur. Un bel accord, notamment, sur la cardamome et le chocolat de la buche.
  • Un Coteau du Layon « Noblesse » 2009 du Domaine des Sablonnettes, très pur et équilibré malgré une évolution assez inhabituelle pour un vin si jeune de ce Domaine. Peut-être l’effet d’un bouchon imparfait.

Casting

Un grand merci à Lucette, Allison, Val, Eliane, Nad, Henri et Alexis pour cette jolie soirée.

D’où viennent les vins?

  • Fou de Vin, à Grenoble, pour le blanc, le rouge et le champagne.
  • Les moelleux proviennent d’achats personnels faits aux Domaines

Dédicace

Juste parce que j’en avais envie, et que je trouve que cela va bien avec l’élégance et le peps du Brillat Savarin truffé et du Champagne:

Vivement le prochain DMCV! En attendant: