DMCV #7: Vive les nineties!

DMCVDieu Merci, C‘est Vendredi ce 4 mars 2016!

Dégustations

Après un lever de rideau improvisé samedi dernier, avec un majestueux Chateauneuf du Pape Château Rayas 1995, nous avons dégusté, hier, 2 jolis représentants des années 1990:

  • Un Coteaux du Languedoc rouge du Prieuré St Jean de Bébian, 1998
  • Un Jurançon moelleux du Clos Uroulat, 1995

S’il fallait donner un thème à ce billet, c’est la réflexion qu’en matière de vin, le temps est un juge implacable et incorruptible, bien au-delà des avis d’experts réellement compétents ou simplement autoproclamés.

Rayas 1995

rayas 95

Le vin est étonnant de finesse,  avec beaucoup de fraicheur et un fruit éclatant (fraise fraiche) à l’ouverture. Les tannins sont très serrés et encore bien marqués.

C’est un vin encore adolescent, que quelques années supplémentaires en cave finiront d’affiner.

C’est aussi des tas de souvenirs qui sont remontés par bouffées, d’un petit matin un samedi de début août 96, une rencontre mémorable avec le grand Jacques Raynaud, une dégustation d’anthologie au Domaine, et ces bouteilles qui sont parvenues jusqu’à nous malgré le décès du vigneron…

Bébian 1998

User comments

Je trouvais ce vin très snob, et dans ma bouche ce n’est pas un compliment: Acheté en primeur, enlevé au Domaine où on avait eu un accueil très « précieux » – c’était l’époque Le Brun – Lecouty -, et j’avais le pressentiment que le vin ne serait pas à la hauteur de l’étiquette.

Je confesse ici humblement mon erreur.

Le vin nous a offert une palette aromatique très élégante, expressive sans excès, subtile et complexe avec des notes de fruits très murs, d’épices, et une finale orientale.

La bouche est aussi extraordinaire, avec beaucoup de fraicheur, des tannins fondus, un joli fondu et une belle longueur qui dévoile la complexité du vin. Beaucoup de plaisir, partagé par tous autour de la table.

Clos Uroulat 1995

User comments

Le temps a apporté à ce joli Jurançon beaucoup de noblesse, une couleur ambrée flamboyante, des arômes profonds et frais très marqués agrumes confits, un sucre parfaitement digéré.

Et tout ceci avec une fraicheur qui apporte au vin une légèreté qui appelle, tout en finesse, le verre suivant.

Casting

Un grand merci à Valérie, Nawal, David, Nad et Alexis pour cette jolie soirée.

Et merci aussi à Val, Flo et Henri, et une pensée pour Jérôme, pour la dégustation du Rayas.

D’où viennent les vins?

Tous proviennent d’achats personnels faits aux Domaines.

Dédicace

Un peu de nostalgie, un peu de folie, beaucoup de classe… Still crazy after all these years.

Vivement le prochain DMCV! En attendant: