DMCV #2: Bulles, voile, etc.

DMCVDieu Merci, C‘est Vendredi ce 11 septembre 2015!

Dégustations

Champagne Les Murgiers Brut Nature – Francis Boulard

Cela faisait des mois que cette envie de Champagne de Francis Boulard nous titillait régulièrement. Ce Murgiers Brut Nature matérialise, en quelque sorte, un passage à l’acte.

la robe est dorée et profonde, marque d’un blanc de noirs avec de belles maturités. Le nez est expressif, complexe, avec des notes très mûres (fruits secs), presque un peu oxydatives, et des notes plus légères, très élégantes (agrumes, fleurs). La bouche est bluffante, avec beaucoup de volume et de rondeur en bouche, qui se juxtapose à une fraicheur tranchante, et beaucoup de droiture.
C’est un beau Champagne, qui présente un équilibre de haut niveau. Il se suffit à lui même, mais on le sent aussi capable d’accompagner une large palette de mets.

Un grand moment de plaisir, une ouverture idéale pour une belle soirée.

Château Chalon 1990 – Jean Macle

Lorsque nous somme partis du Domaine avec ce vin, Jean Macle nous avait conseillé de l’attendre 25 ans. Nous ne lui avions rien promis, mais nous y sommes presque, aux longues années d’élevage sous voile (plus de 6 ans quand même) près.

La robe est dorée, et il y a un peu de matière en suspension. Le vin est tout simplement énorme: le nez est très puissant, et d’une complexité folle: a l’ouverture ce sont les épices (curry) qui dominent, puis chacun part dans son propre voyage: biscottes ou pain grillé, notes oxydatives fines et élégantes (noix verte), etc. La bouche est elle aussi hors norme: le vin est très sec, et il propose en même temps beaucoup de volume, et de magnifiques amers aériens en finale.
C’est un vin qui a encore beaucoup de fougue, et une grande élégance.

Les gougères ont accompagné le Champagne et le Château Chalon agréablement, mais les vins les ont un peu écrasées, et auraient certainement pu offrir une meilleure résonance avec des plats aux saveurs plus marquées.

Chateauneuf du Pape 1995 – Château de Beaucastel

Les vins de caractère ont parfois leurs humeurs…

J’ai dégusté ce vin lors d’un joli déjeuner en terrasse début août, et il s’était montré accessible et élégant, avec des tannins civilisés, une belle attaque fraiche et mentholée, et une bouche joliment ronde, aux accents orientaux (encens, rose séchée).

Ce vendredi, c’était une toute autre histoire.
La première bouteille ouverte était nettement marquée par le bouchon.
Désireux de retrouver le plaisir de la dégustation précédente, j’en ai ouvert une autre.

Le nez était fermé, très réduit, typé Mourvèdre.
Malgré le carafage, le vin ne s’est pas donné à nous facilement, et nous a opposé une bouche assez rugueuse et austère.
Il lui a fallu du temps pour se dévoiler, et nous distiller des notes de réglisse, et fumées. J’ai aussi retrouvé son expression orientale, mais bien plus retenue que quelques semaines plus tôt.
Et il a fini par nous offrir plus de fruits, des tannins arrondis et équilibrés par une acidité discrète.

Henri nous a préparé un porc au caramel, relativement simple dans le concept, mais très bien réalisé, avec un apport sucré qui met bien en valeur le porc, et qui s’affine sur des notes fumées et une belle fraicheur apportée par de la coriandre fraiche.
Cette recette et le Beaucastel – une fois ouvert – se sont bien entendus.

Henri a comparé ce vin a un Barolo Serralunga.
J’espère qu’il nous le fera goûter bientôt, pour qu’on puisse alimenter le débat 😉

Pétillant Naturel rosé « Noctam’bulle » – Romuald Petit

Nous avons conclu cette soirée avec un gateau au chocolat léger, et la caresse de ce pétillant naturel de gamay vinifié par Romuald Petit à Saint Vérand.

Peu alcoolisé (7 à 8 degrés), il présente un peu de sucre résiduel: Quelques dizaines de grammes, pas plus.

Sa robe est d’un beau rose tendre. La fraicheur de ses bulles accentue l’expression des petits fruits rouges qu’il propose avec beaucoup de finesse.
Il laisse une impression de légèreté et de fluidité.

C’est un vin qui ne se raconte pas. Il faut le boire.

Casting

Un grand merci à Val, Flo, Eliane, Nad, Henri et Alexis (dit TKDK – Tae-Kwon-Do Kid -, resté sobre) pour cette belle soirée.

D’où viennent les vins?

  • Champagne, et Noctam’bulle: Fou de Vin, Grenoble
  • Chateau Chalon et Beaucastel: achetés au Domaine

Et pour accompagner les vins…

  • Gougères à la mimolette, Eliane
  • Porc au caramel et son riz, Henri
  • Plateau de fromages, Grand Frais, Echirolles
  • Gâteau au chocolat de votre serviteur.

Dédicace

Une pensée pour le Beaucastel 95 et son charme oriental, notamment à partir de la marque 2’45 du clip. Comme dit Sting à la fin du morceau: « Oh, Boy!« 

A la prochaine!

En attendant: